Depuis quelques années, nous donnons un concert gratuit dans un lieu étonnant qui illustre assez bien finalement l'idée d'une culture très classique allant à la rencontre d'un public pas forcément habitué à fréquenter les grandes salles de concert et leur cérémonieuse réputation...
Bien que les répétitions s'y fassent toujours dans des conditions acoustiques s'apparentant plus au hall de gare qu'aux boiseries philharmoniques viennoises où nous avons œuvré il y a peu, chaque année je me réjouis de jouer sous la Pyramide du Louvre, devant des centaines de curieux tous assis par terre, jeunes et vieux, touristes chinois de passage ou mélomanes prévoyants munis de leur coussin, si près de nous qu'on peut capter leurs regards et se sentir vraiment ensemble.
C'est une idée qui avait été initiée par Pierre Boulez, son succès l'a pérennisée, la magie du lieu y est pour beaucoup, elle joue aussi pour nous. Jouer en observant la lumière du jour décliner et les façades du palais s'illuminer, apercevoir par hasard l'ellipse d'un vol d'oiseau , et finalement remarquer qu'un vigile s'est accoudé à la balustrade pour écouter, immobile un instant lui aussi...temps suspendu pour tous et partagé par chacun...
Alors oui, je nous souhaite à tous une belle fête de la musique !