Mercredi 3 février

Quand je suis fatiguée j'ai besoin de solitude, de ne plus entendre le monde extérieur. Pour me recentrer, je peux choisir entre courir, lire, écouter de la musique...
J'ai ainsi préféré prendre le métro seule malgré la possibilité de me faire accompagner en voiture dans mon habituelle traversée de Paris est-ouest du mercredi. J'ai fait un petit arrêt pour assouvir un fort besoin de chocolat. Dans le magasin, j'ai soudain entendu un dégringolis (néologisme du jour...) de pièces de monnaie tombant sur le sol, à proximité d'une jeune femme en fauteuil roulant. Alors que je m'approchais pour ramasser, je me suis interrompue : elle était accompagnée d'un chien d'assistance qui ramassait une à une toutes les pièces et les lui déposait dans sa main. J'ai reconnu sur le harnais du chien le nom de l'association Handi-Chien, association que je connais indirectement mais dont le Gars (le gars qui me supporte au quotidien, ce héros) subventionne l'activité et fréquente régulièrement la fondatrice. Nous avons engagé la conversation (nombre de mes bonheurs du jour tiennent aussi à ces conversations quasi quotidiennes avec des inconnus), la jeune femme était très sympa, très fière de son chien. Il faut dire que leur entraînement qui dure 2 ans leur fait apprendre 55 commandes, comme ouvrir une porte, ramasser une couverture et la placer sur les genoux, etc...Gus s'est assis à sa demande, m'a tendu la patte pour me saluer, et elle m'a permis de le caresser, en m'apprenant au passage qu'il fallait demander pour plusieurs raisons : d'abord par sécurité et pour respect de l'animal, mais également pour ne pas usurper le privilège de pouvoir le faire, vis à vis d'un handicapé qui n'aurait pas l'usage de ses mains, par exemple...
Elle m'a raconté à quel point l'arrivée de Gus avait entièrement transformé sa vie, autant pour les aspects pratiques que par sa présence. Son enthousiasme était suffisamment communicatif pour me faire oublier ma fatigue et abandonner mon repli sur moi...
Finalement, mon besoin de solitude n'aura pas résisté au plaisir de la rencontre avec Gus et sa maîtresse !