Mardi 23 février :
La fièvre continue de jouer au yoyo et aujourd'hui Little Bug est de très bonne composition...J'opte pour une incursion à la bibliothèque histoire de renouveler son stock - hélas pas le mien qui stagne lamentablement car mon temps personnel disponible a fondu comme la neige dans notre station préférée de ski de fond...j'escomptais justement ce séjour à la neige et les soirées où il s'écroulerait à 20h22, saoulé par la luge et le bon air, pour savourer ma magnifique pile de bons livres reçus à Noël...joies et sacrifices de la parentalité, bref.
Je choisis d'aller à la petite bibliothèque - car notre riche commune dispose d'une médiathèque centrale entourée de plusieurs antennes judicieusement disposées aux points cardinaux, c'est-y pas beau ! La petite bibliothèque est assez peu fréquentée, et le choix réduit nous facilite la tâche, d'autant que sa surface restreinte interdit les galopades et les parties de cache-cache entre les rayons - je suis joueuse certes mais pas sous le regard courroucé de mes concitoyens qui se demandent quelle mère irresponsable je suis de courir en hurlant derrière un morpion farceur...
Little Bug a même pu descendre tout seul demander à l'accueil combien de livres il pouvait emprunter, tandis que je posais une colle à la responsable des réserves, ravie d'être enfin un peu dérangée pour mettre en pratique tout son savoir-faire et tenter de retrouver un livre dont je ne connais ni le titre ni l'auteur mais qui m'a durablement marquée il y a quelques décennies - d'ailleurs toute personne pouvant contribuer à identifier cet ouvrage pour enfants comportant un souffleur de verre et un corbeau nommé Salomon recevra ma gratitude éternelle...
J'ai eu un petit instantané dont je ne trouve pas le terme adéquat pour le nommer, où je me suis vue comme de l'extérieur, me disant : te voilà tenant par la main ton petit garçon de quatre ans et demi, allant choisir des livres ensemble, c'est vraiment vrai ! - comme en réponse à un passé tellement incertain qui fut moi également...